COORDONNÉES

819 944-8484
362 rue Notre-Dame 
Champlain, Québec 
G0X 1C0
  • Page Linkedin d'Autrement d'ici
  • Page Facebook d'Autrement d'ici

Comment intégrer sans dévaloriser, au travail?

06/26/2018

 

Peut-être arrive-t-il en retard, ou peut-être attend-il des consignes plus précises que ce que vous avez à donner? Comment le lui direz-vous sans envoyer le mauvais message?

 

Lorsqu’un immigrant est embauché au sein d’une entreprise, on veut qu’il se conforme. Il doit être poli, ponctuel, autonome, assidu, sentir bon, et plus encore, parce que ce sont des éléments importants dans la culture du bureau québécois. On veut lui expliquer qu’il ne peut pas faire comme chez lui, que ce n’est pas la « bonne façon ».

 

Dans les livres d’accueil, le message passe très clairement :

 

« Consultez les articles de journaux au sujet des violeurs, des meurtriers et d’autres psychopathes et vous constaterez invariablement que le coupable était de nature solitaire. Bien qu’il s’agisse d’un stéréotype, vous pouvez comprendre que le Canadien moyen sera méfiant si vous passez à travers vos journées sans vous faire d’amis. »

traduit de : (Adu-Febiri and Ofori, 2009, p. 60)

 

Attendez...on peu m'expliquer ici cet citation?

Même si on ne les voie pas comme étant criminels, nos meilleurs efforts de communication passent parfois mal, d'autant plus lorsqu'ils sont associés à des stéréotypes ou préjugés.

 

Des pièges à éviter?

 

1. Parler de comportements « acceptables » VS « inacceptables »

 

« Arriver 15 minutes en retard est inacceptable dans un contexte de travail. »

 

Supposons que cette personne provienne d’une culture où il est considéré comme sans conséquence d'être en retard, voir même tout à fait la norme.  Le message qui est envoyé en qualifiant d’inacceptable les retards au travail réfère à un jugement : « Ta vision du monde est mauvaise, change-la. ». Il est possible de formuler ses propos de manière différente pour préserver la dignité de l’autre, tout en obtenant les résultats qu’on attend.

 

2. Associer « Québécois » à « bonne personne »

 

« Si tu veux apprendre à te faire des amis, regardes ce que les gens d’ici font, et fais pareil. »

 

Présenter le "Québécois" comme un mentor, ou comme un modèle à suivre peut  favoriser les relations inégalitaires entre l’immigrant et ses collègues locaux. Cela peut induire une relation de pourvoir ou encore, conduire à des comportements d'infantilisation de l'immigrant .  Ceci peut évidemment devenir dégradant pour le nouvel arrivant. 

 

Quoi faire à la place?

 

1. Amorcer la discussion

 

L’ajustement peut se faire dans les deux sens. Partagez avec lui les comportements attendus et valorisés dans votre milieu de travail, et demandez-lui de partager ses inconforts face à ses interactions au sein de l'équipe.  Si vous êtes irrités par un comportement que vous croyez en lien avec sa culture, peut-être vit-il des irritants similaires dont vous n’êtes pas conscients. Il peut être possible d’atteindre un terrain d’entente.

 

« Tu comprends que je ne peux pas te laisser arriver en retard, puisque les clients ne voudront pas revenir si tu n’es pas là pour les accueillir. Je comprends aussi que tu accordes une grande importance à tes relations avec tes supérieurs. Je tâcherai de le garder en tête. »

 

2. Reconnaître du bon chez chacun

 

Au lieu de montrer l’habitant local comme un modèle à suivre, ciblez des forces chez toutes les parties impliquées. Vous pouvez également vous concentrer sur les caractéristiques des individus et sur leurs ressemblances pour les décrire.

 

« Tu as une attitude très positive et respectueuse envers tes collègues de travail, mais je sens que tu hésites à les approcher plus amicalement. N’hésite pas à leur parler! Tu peux aussi aller voir Martine, elle était très gênée quand elle est arrivée, mais elle a fini par se faire des amis. Tu peux peut-être en discuter avec elle? »

 

 

 

Krysa, I. M., Mills, A., & Barragan, S. (2017). Canadian immigrant guidelines on how to become productive members of society. Equality, Diversity & Inclusion, 36(6), 482-500. doi:10.1108/EDI-01-2017-0002

 

Partagez
Please reload

Posts Récents

February 22, 2019

March 12, 2018

Please reload

Posts à l'affiche

Préparation à la mobilité internationale

10/08/2019

1/3
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square